En 2020, l’Organisation des Nations Unies propose une réflexion autour de l’eau et des bouleversements climatiques sous la forme d’un rapport de 243 pages. En résumé, la répartition des volumes d’eau auxquels nous sommes habitués depuis plusieurs siècles est menacée. Les phénomènes de stress hydriques s’intensifient et des événements de plus en plus extrêmes s’observent déjà sur tous les continents. L’ONU veut impulser une dynamique supplémentaire dans la gestion de l’eau en ne prenant pas uniquement des décisions visant à l’adaptation mais en ayant l’ambition forte d’aller jusqu’à l’atténuation des effets.

La campagne qui a précédé la sortie du rapport nous invite ainsi à tous agir, sur tous les fronts car nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre. Elle nous incite à le faire aussi à la maison en passant aux douches de 5 minutes. Je vous décortique pourquoi ce n’est pas une action ridicule dans les paragraphes suivants et vous aide à fixer un objectif personnalisé et réaliste.

Sommes-nous en train de sur-consommer l’eau pour notre hygiène personnelle?

Les québécois consommeraient en moyenne 62L d’eau par douche contre 60L pour les français. J’utilise ici le conditionnel car ce sont des estimations réalisées par les institutions des deux régions. En plus c’est une moyenne. Sans faire un cours de statistiques avancé, je préfère rappeler que comme pour toute moyenne, ces valeurs ne reflètent pas les variations observées dans la population. Il existe aussi quelques données concernant le temps passé sous la douche par les français. Ces données, issues d’un sondage de BVA, mettent en évidence l’existence de plusieurs types de comportement. On extrapole, à partir des affirmations de 1026 personnes sondées, que la moitié de la population française passe moins de 9 minutes sous la douche.

d’après les données d’un sondage réalisé par BVA en 2015 sur 1026 adultes

Ce n’est pas exclu que le sondage apporte des biais liés à l’ego ou à des difficultés dans l’évaluation du temps qui passe sur une courte durée. Je vis dans un immeuble construit il y a moins de 5 ans dans le Grand Lyon avec mon conjoint. Avant de faire le test j’aurais pu vous affirmer en toute ingénuité que je ne dépassais pas les 5 minutes et que mon conjoint affichait plutôt une durée de 10 minutes. Je me fourvoyais totalement ! Notre temps de douche c’est 6min05 pour moi et 7min53 pour lui, cheveux compris. Je nous ai chronométré chacun sur une dizaine de douches et le résultat varie dans un intervalle de 30 secondes.

Maintenant que nous nous sommes comparés aux autres, jaugeons-nous avec une approche plus personnelle en abordant le confort. Dans cette approche, je vais définir 4 niveaux de consommation :

  • La consommation VITALE, c’est celle recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé. En-dessous de cette valeur on prend un gros risque pour notre santé.
  • La consommation NÉCESSAIRE est calculée par le Centre d’information sur l’eau pour ne manquer de rien.
  • La consommation CONFORTABLE. Un peu plus c’est du luxe, un peu moins, on a l’impression de faire des sacrifices, ce qui est extrêmement frustrant sur le long terme.
  • La consommation LUXUEUSE. On consomme plus que pour notre confort parce qu’on peut se le permettre.

Principe des 4 niveaux de consommation appliqué au besoin d’hygiène

30 L d’eau potable par jour sont nécessaires pour l’hygiène, au delà c’est du confort. La limite entre confort et luxe n’est pas fixe car elle est personnelle. La différence peut aussi être floue car les habitudes sont vicieuses . Elles peuvent faire passer du luxe pour du confort, surtout lorsque la ressource semble inépuisable ou que l’effort personnel pour l’acquérir est quasiment inexistant. Dans la suite, je vous aide à retrouver votre zone de confort.

2, 5, 8 minutes ou plus, qu’est-ce que ça change ?

Il n’y a pas si longtemps on nous martelait l’esprit avec la rengaine : la douche c’est mieux que le bain. À force de l’entendre partout, il y a eu des changements conséquents dans le comportement des populations (celles qui avaient le choix en tout cas). Au bout de quelques années des études statistiques et des sondages permettent de découvrir le revers de la médaille : certes la population prend globalement moins de bains mais la fréquence des douches augmente et le temps de la douche est tel que le volume d’eau consommé est parfois supérieur à un bain.

La douche en 5 minutes est un concept qui n’a pas besoin de s’expliquer et qui se veut universel. Promu par de nombreuses institutions ces dernières années, cet objectif est le fruit d’une approche un peu simpliste pour le 21ème siècle. Fixer un temps à ne pas dépasser, le même pour tout le monde, c’est ne pas prendre en compte des différences de culture, de classe sociale, de carrure ou encore de corpulence.

Volume = Temps x Débit

On en revient à la barrière entre confort et luxe. Aujourd’hui et contrairement à ce que la science fiction imagine, en tant que consommateur d’eau nous avons encore le choix de fixer cette limite, de manière individuelle. Les plus téméraires se lanceront dans la méthode des marins : 30 secondes pour se mouiller, on coupe l’eau, on se nettoie et on se rince en 60 secondes. Je vous propose une méthode moins radicale, en accord avec vous, qui se déroule en 2 étapes pour trouver votre volume idéal de douche:

  • agir sur le temps sans modifier le débit
  • agir sur le débit (les solutions ne seront pas abordées dans cet article)

Comment mettre en pratique l’action sur le temps?

  • Phase de préparation : Munissez-vous d’un appareil permettant de compter le temps de manière précise: une montre, un téléphone mobile ou autre. Évitez les cadrans solaires, moins précis et ne comptez pas les moutons !
  • Phase d’analyse : Prenez une douche, comme vous le faites habituellement et chronométrez-vous, du moment où vous ouvrez le robinet au moment où vous le fermez, à la seconde près si possible.
  • Phase d’objectifs : Fixez-vous de réduire ce temps de 30 secondes.
  • Phase de répétition : Essayez pendant 21 jours de respecter ce nouveau temps : vous pouvez vous aider d’un réveil, d’un sablier, d’une clepsydre, d’une chanson qui dure le temps souhaité.
  • Phase de bilan : Avez-vous réussi à atteindre l’objectif au moins 11 fois ? Si oui, faites le point sur votre confort et recommencez à partir de la phase d’analyse si vous vous sentez prêt à relever de nouveaux défis. Si non, 30s était peut-être une trop grosse marche, essayez avec 15. Quelle a été votre plus grosse difficulté dans cette démarche ? On en discute en commentaires.

Quels sont les effets qui peuvent être attendus?

Vous économisez au minimum 0,37€ pour 11 minutes d’action (30s d’action par jour) : à petite action, petit bénéfice. L’économie en terme de volume sera abordée dans un prochain article mais on peut l’estimer à une réduction de 5 L par douche. Dès qu’on agit collectivement, alors ce n’est pas rien. Imaginez que l’ensemble des français réalise cet exercice, on économiserait au minimum 3,6 millions de m3 en 3 semaines.

3,6 millions de m3, c’est une variation de 13cm de la hauteur du lac d’Annecy ou encore le remplissage de 1,2 millions de bombardier comme les Air Tractor AT-802F utilisés l’hiver derniers contre les incendies qui ont ravagés les paysages Australiens. C’est aussi la quantité nécessaire pour alimenter la Chée, sous-affluent de la Seine, pendant le mois d’octobre à son débit moyen.

Continuons tous ensemble pendant 1 an, l’économie réalisée équivaut à 2% du prélèvement nécessaire aux industries soit 1% de l’eau potable produite en France. Quand on sait qu’il y a 20% de fuites d’approvisionnement, ça paraît peu mais ça suffit pour inverser la tendance. En effet on compense déjà les 1% d’augmentation par an observés à l’échelle du monde.

Mes 3 astuces pour garder le cap

Changer des habitudes présentes depuis plusieurs décennies, ça n’a rien de facile. La littérature scientifique estime qu’il faut entre 21 jours et 6 mois pour y arriver. Il n’y a pas que le mental qui compte dans ces cas là. Je partage avec vous les astuces qui me motivent personnellement à garder le cap.

1)  La meilleure manière pour moi de passer à l’action c’est de prendre un engagement. C’est un des buts de ce blog : me motiver à transformer mes paroles en actes. Vous aussi vous voulez prendre un engagement pour la planète auprès de quelqu’un qui pense que c’est important ? Contactez-moi, je suis aussi là pour vous accompagner.

2)  Noter mes efforts quotidiens me permet de regarder le chemin accompli. Pour cela je m’aide d’un papier et un crayon, d’une feuille de calcul (googlesheet ou Excel) ou d’une application sur mon téléphone (exemple : goalmeter) selon mon humeur. Dans les moments creux, ça me met du baume au cœur de pouvoir visualiser le résultat de mon application quotidienne.

3)  Je crois que tout le monde a envie de se sentir utile d’une manière ou d’une autre, preuve en est que les français aspirent principalement à la solidarité pour la prochaine décennie. Dans cette optique, le challenge Wash In 5 est parfait pour les douches sans lavage de cheveux. Et hop une photo de ma main sur facebook. Chaque 125 photos postées l’association Kynarou lance une action d’accès à l’eau pour tous.

Bonus : Je suis une grande fervente de l’apprentissage par le jeu, mais là je suis sèche. Aucune idée. Il faut dire que je n’en ai pas encore eu besoin mais si j’ai un gros coup de mou j’en viendrai sûrement à passer par le jeu pour me rebooster. Toutes les idées sont les bienvenues. Pour ceux qui ont un peu l’esprit compétiteur, nul doute que vous allez pouvoir vous épanouir sur ce challenge.

Conclusion

Maintenant que vous avez pris conscience que prendre sa douche n’est pas un acte si anodin, il est temps d’agir. Vous l’aurez compris, dans la recommandation de la douche de 5 minutes, le temps n’est pas absolu. Non. Le plus important c’est de commencer à RÉDUIRE sa consommation d’eau. Chacun à son échelle. Dès maintenant. Le seul moyen de trouver votre zone de confort, c’est de la tester. Le seul risque que vous prenez c’est de gagner l’équivalent monétaire de 3 à 4 trajets en transport en commun. Alors dès votre prochaine douche, chronométrez-vous.

Sources et approfondissements en lien hypertexte

2 thoughts on “La douche de 5 minutes: un premier pas pour agir face au changement climatique.

    1. Merci beaucoup Ladel, ça me touche que vous trouviez l’approche innovante. N’hésitez pas à m’envoyer vos résultats concernant le challenge lié à la réduction du temps.
      A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *